Histoire

7 articles

La Danse de la Souche

Pour renouer avec la tradition, on fonda en 1883 la Société Chorégraphique « Les Enfants de Villeneuve ». Jean-Baptiste Dufaut, alias « le Père Tite », maître de danse de l’armée sous Napoléon III, remit à l’honneur la danse de la souche avec son air musical et sa chorégraphie spécifiquement de Villeneuve.

Le Chant de la Coupo Santo

Le chant de la Coupo Santo, composé par Frédéric Mistral en 1867, clôture la fête de Saint-Marc et chaque réunion de la confrérie. Ce chant est composé de sept couplets de quatre vers et d’un refrain de cinq vers, le plus souvent on ne chante que les deux premiers et le dernier couplets.

Vivo Sant-Marc !

Le mot du Prieur Jacques Baumet :
« Autrefois, dans des temps très anciens, “Saint-Marc” était une fête païenne, c’est-à-dire paysanne, la souche garnie de feuilles de vigne, d’épis de blé et d’orge était de bon augure pour les récoltes… »